Bom.K

Rédigé le 06/04/2019
Zutique

Né en banlieue parisienne, Bom.K tombe dans le graffiti à 17 ans. Sous l’influence des pionniers de l’époque, il s’initie à la grammaire du mouvement sur les murs, les terrains vagues et les trains de son quartier. En 1999, il fonde avec Iso le collectif Da Mental Vaporz et commence à produire un graffiti plus personnel et intimiste. Chambres d’isolement capitonnées, barres de bétons cauchemardesques, B.boy décharnés à la mine patibulaire...

Suite de l'article

Suivre sur facebook