M' BRICK

Rédigé le 06/07/2020
M' BRICK



Ancien sportif professionnel, j'ai eu la chance incroyable de pouvoir vivre ainsi de ma passion pendant près de 20 ans ! Ce job, pas commun, m'aura permis d'avoir pas mal de temps libre ; trop cool, créatif ; j'en profite pour m'intéresser au Street Art qui me plaît vraiment, à l'architecture, la déco, au design d'objets, aux sneakers,... du temps j'en avais, croyez-moi ;-)
 
Cette drôle d'aventure a commencé le jour où j'ai souhaité réaliser un tableau. Je voulais quelque chose de particulier, de différent de ce que je voyais, un support pas banal avec de la consistance, un rendu graphique où le recul permettrait de révéler le sujet : je pense avoir pris plus de temps à trouver avec quel matériau et comment réaliser le tableau, plutôt qu'à l'assembler. 
 
Après plusieurs tests de matières et finitions, j'en suis arrivé à vouloir « pixeliser » l'image souhaitée ... C'est là que je me suis projeté avec une réalisation en Lego, ces briques seraient un support dense, qui me permettrait de concrétiser ce que je n'avais alors que dans la tête.
 
 


Je ne sais pas combien d'heures j'ai pu passer à construire ce tableau, mais ça aurait pu durer une année tant je me sentais bien à créer cette image.
 
Quand l'heure de la retraite a sonné, il a fallu coller (déjà?!) à la réalité du monde du travail, car oui, mon sport était génial, vraiment, mais malheureusement, je n'ai pas choisi le plus médiatique pour me permettre une retraite dorée.


Me voilà donc à découvrir le monde professionnel dit « normal », et dans ce monde, loin d'un vestiaire, je découvre que mon plaisir des jeux de mots, des associations d'images avec des mots, et de la vanne subtile (ou pas), n'a pas la même résonance pour mes collègues.
 
Dans la monotonie de ma nouvelle vie pro - fade -, je cherche le sport, le jeu, les couleurs. Cet épisode du premier tableau et du plaisir que j'avais pris à le faire ne faisait que tourner dans ma tête.
 
Un soir, je me suis dit GO, c'est ça que j'aime faire. Me voilà donc en quête de LEGO d'occasion, à chiner partout, à en récupérer à droite à gauche, et surtout, à passer un temps infini à les TRIER.
 
Puis, en reprenant les codes que j'aime : street art, et jeux de mots, je me suis beaucoup baladé et j'ai eu envie de coller dans ma ville, dans ses rues, en jouant avec les noms, ou les spots précis.
 


Je me fais plaisir à réaliser des tableaux. Ce n'est pas le même travail que les collages dans la rue sur une échelle ; ce sont de plus grosses pièces, beaucoup plus structurées, plus détaillées et ... réalisées plus posé ;-)