START PROD

Questions/réponses et législation

Je n’arrive pas à géolocaliser les streets arts.

Assurez-vous que la fonction géolocaolisation soit bien activée, et relancez l’application puis autoriser l'utilisation de la géolocalisation. 

Pourquoi des oeuvres sont rouges ? 

Les oeuvres oranges sont celles insérées et mises à jour régulièrement par l'équipe de ST'ART.  Les oeuvres rouges sont celles rajoutées par les membres de la communauté.

Je ne vois pas l'oeuvre que j'ai ajouté.

Les fresques, graffitis, collages et mosaîques ajoutés sont modérés afin d'éviter les doublons, puis publiés lors de la mise à  jour de la carte (environ 1 fois par semaine)

Je ne reçois pas les notifications.

Dirigez-vous dans le menu Setting et assurez-vous que la case « Autoriser notifications » soit cochée. Assurez-vous que les notifications de l’application soient autorisées dans les paramètres de l’appareil (Paramètres/Notification). Fermez et relancez l’application.

Les localisations affichées me semblent incorrects.

Les localisations des oeuvres sont basées sur les données GPS enregistrées lors de la prise de la photo, et sur données liées à la position de l'utilisateur. Elles peuvent donc être différentes d'un appareil à un autre. La fiabilité de cette information est également dépendante de la qualité du réseau utilisé (4g, wifi).

Si la distance affichée vous parait erronée, déplacez-vous de quelques mettre et actualisez la page.

N'hésitez pas à nous signaler les incohérences sur la localisation d'une oeuvre.

 

Mon profil

Vous pouvez accéder au paramètre de votre profil pour modifier votre mot de passe, les informations affichées vous concernant, ou autoriser ou non d'être contacté par les autres utilisateurs. Vous pouvez également demander la suppression de votre compte conformément à la directive RGPD.

 

Droits et législation

ST’ART souhaite promouvoir l’art du street art
Lorsqu'ils ne sont pas faits sur des supports autorisés, les graffitis, tag, collage, pochoir constituent, pour le droit pénal français, une « destruction, une dégradation ou une détérioration volontaire d'un bien appartenant à autrui », qui est punie d'une contravention de 5e classe (1 500 euros ou plus) s'il n'en résulte qu'un dommage léger ou d'une amende pouvant atteindre 30 000 euros et d'une punition pouvant atteindre deux ans d'emprisonnement dans les autres cas. Par ailleurs, la teneur des inscriptions telle que des menaces de mort, des incitations à la haine raciale, de la diffamation, peut constituer un délit en soi.
ST’ART n’encourage ni la dégradation de bien public ou privé, ni l’atteinte aux personnes.